LES PROCHAINES ATIVITES

jeudi 27 juillet 2017

2017_07_27 WARNETON : Le P.C.S. et le service des sports A.G.I.S.C. vous donnent rendez-vous au Quai Verboeckhoven à Warneton du vendredi 04/08 au dimanche 06/08 pour un long week-end rempli d'animations sportives, culturelles, ludiques, culinaires. Ouvert à tous, aux plus grands comme aux plus petits, n'hésitez pas à venir en famille et profiter des différents stands à votre disposition !


2017_07_27 COMINES-WARNETON 13ème Randonnée de véhicules historiques par le Rotary club, dimanche 27 août .


2017_07_27 Cérémonie Commémorative « La Basse-Ville 1917 – 100 ans »le lundi 31 juillet 2017 à 10h30 Chaussée de Lille 142 à Warneton.



2017_07_27 COMINES-WARNETON : Une balade contée sur les traces des soldats, ce week-end, une bonne cinquantaine de personnes ont profité des explications éclairées de Joël Lindeboom, tout en prenant un bon bol d’air. Merci à Marie-France PHILIPPO.

Guide touristique passionné par la nature et la guerre 14-18, le Cominois Joël Lindeboom a eu l’idée de proposer une balade contée à travers les bois de Ploegsteert et du Saint-Yvon. Quatre rendez-vous ont été fixés, en collaboration avec le centre d’interprétation. Samedi, 22 participants ont profité de cette activité.
Dimanche, parmi une trentaine de participants, nous l’avons suivi, de 14 h 30 à 18 h 30, à travers bois et sentiers; des lieux jadis foulés par les soldats dans des conditions bien moins agréables.
Le parcours pensé par Joël s’est voulu original, incluant les cratères des explosions du 7 juin 1917. Résultat: les huit kilomètres annoncés étaient bien en dessous de la réalité…
Pas question de s’attarder de trop dans les cimetières: «Par des anecdotes, je veux montrer la réalité du terrain des soldats. Je ne crois pas que l’énumération des noms des bataillons qui ont combattu soit vraiment intéressante. Je préfère expliquer qu’au début les soldats ne portaient ni casque ni vêtements chauds.»
Les arrêts ont été nombreux: l’endroit précis où se sont déroulées la trêve de Noël et la vie trépidante du caricaturiste Bruce Bairnsfather qui y a participé et l’a racontée dans ses dessins et écrits; le réseau des tranchées et la pose des mines dans les galeries; les lieux de découverte de dépouilles des soldats; la position stratégique du château du Mont de la Hutte; les Catacombes et leur utilité; la présence des Néo-Zélandais et des Australiens; etc. Une évidence: l’ancien éducateur du collège technique Saint-Joseph n’a rien perdu de sa fibre pédagogique! Il reste deux dates: le samedi 12 août et le dimanche 13 août. Départ à 14 h 30 depuis le centre d’interprétation Plugstreet 14-18.
PAF: 5€.
Inscription au 056 48 40 00 ou ic.plugstreet1418@gmail.com.
La troupe du dimanche a suivi avec  enthousiasme le guide, qui a su les captiver de bout en bout, durant plus de quatre heures.






2017_07_26 COMINES-WARNETON : La troisième bataille d’Ypres sera commémorée, après les commémorations du 7 juin, voici poindre celles du 31 juillet, centenaire d’un assaut meurtrier. Le dernier haut fait de guerre local. Marie-France PHILIPPO du journal l’Avenir.

Le dimanche 30 et le lundi 31 juillet, le centenaire de la commémoration de la troisième bataille d’Ypres (ou bataille de Passchendaele) amènera des personnalités dans la région, si l’on en croit le communiqué de l’ambassade britannique.
Le prince Charles, le prince William et la princesse Kate sont annoncés, de même que le roi Philippe et la reine Mathilde.
Le dimanche 30 juillet, ils devraient être présents lors d’un Last Post exceptionnel, à Ypres, sur le coup de 20 h. Deux cents personnes avec un lien de parenté avec les soldats dont le nom est inscrit sur le mémorial de la Porte de Menin ont été sélectionnées pour être aux premières loges.
Ensuite, une fête populaire se déroulera sur la Grand-Place, de 21 h 30 à 23 h… À la tombée du jour, une commémoration multimédia projettera sur les Halles des images accompagnées de musiques et de textes. Tout un spectacle est annoncé avec des photos d’archives, des témoignages de combattants, des lectures théâtrales, des détails sur le martyre de la ville d’Ypres, etc. Le public est invité.
Le lundi 31 juillet, la commémoration sera centrée sur Zonnebeke, au cimetière Tyne Cot. Les mêmes têtes couronnées sont annoncées, mais le public sera tenu loin des événements. En effet, les autorités britanniques ont décidé d’attribuer 4 000 places aux familles des soldats enterrés et à d’autres privilégiés. Le prince Charles se rendra également à Langemarcq pour assister au service commémoratif gallois et à Boezinge, à l’Artillery Wood Cemetery, pour y honorer la mémoire des poètes Hedd Wyn et Francis Ledwidge.
Voici cent ans, le paysage entre Ypres et Zonnebeke formait le décor d’une des batailles les plus sanglantes de 14-18. Entre le 31 juillet et le 10 novembre 1917, plus de 450 000 hommes perdent la vie pour un résultat bien maigre: le déplacement du front de 8 km. Preuve de cette barbarie, le Tyne Cot rassemble les tombes de 11952 soldats. Il est le plus grand cimetière militaire du Commonwealth dans le monde.
Le Tyne Cot: un cimetière de 11 952 tombes, avec une architecture extraordinaire.-

2017_07_26 COMINES-WARNETON : Planet Sports: activités créatives, durant les vacances scolaires, l’organisateur de stage établi à Namur, ASBL Planet Sports, investit durant quatre semaines les locaux de l’athénée royal de Comines. Marie-France PHILIPPO du journal l’Avenir

Au menu: du sport en salle ou sur la plaine, mais aussi bien des activités créatives (théâtre, bricolages, peinture, cuisine, décoration, etc.) dans un cadre qui s’y prête bien. Pour les plus petits, des séances permettent d’apprendre à rouler à vélo en toute sécurité.
Deux semaines sont encore programmées: jusqu’au 4 août et du 21 au 25 août. Inscriptions possibles auprès de la responsable régional, Dorothée Claes, au 0471 09 19 30.


2017_07_27 Décès de Monsieur Jean Baptiste Sauvage né à Ploegsteert le 4 décembre 1930 et décédé à Warneton le 25 juillet 2017. Nous présentons nos sincères condoléances à toute la famille.

Vous êtes invités à participer aux funérailles qui seront célébrées en la chapelle  de l’église Sts-Pierre et Paul de Warneton le samedi 29 juillet 2017 à 10 heures  suivies de l’incinération. Dans la plus stricte intimité, l'urne cinéraire sera déposée dans le columbarium du cimetière du Bizet.
Réunion à l’église à 9 heures 45, l’offrande tiendra lieu de condoléances.
Pas de plaques s.v.p.
Dans l’attente des funérailles, Jean Baptiste repose au funérarium à Warneton.
Un recueil de condoléances est mis à votre disposition de 17 heures à 18 heures.
Vous pouvez déposer vos condoléances sur : http://www.defunt.be/index.php?pageid=130&action=details&id=32981


mercredi 26 juillet 2017

2017_07_25 COMINES Ducasse de la rue de Wervik du 28 au 31 juillet, vendredi 28 juillet 69ièmè grand prix de Ste-Anne. Voir les affiches pour plus d'info.




2017_ 07_26 La Chapelle d’Armentières : Vol de voiture. Info Francis BRAEM.

C’est dans la nuit du 25 au 26 juillet à la chapelle d’Armentières rue Marle  face au numéraux 96 à l’angle de la rue mille que l’on a dérobé une Peugeot 206 blanche immatriculée CZ398ZK appartenant à M Gaïtant Cordier, un vol qui c’est produit dans la nuit entre 00 h 00 et 04 h 00,le propriétaire a remarquer le vol au moment ou  il devais partir pour son travail une plainte a été déposée, si vous avais des renseignement prévenir le poste de police  le plus proche ou TEL : au 06 778 885 60.

mardi 25 juillet 2017

2017_07_25 CHAMPIONNAT WALLONIE/BRUXELLES ET COUPE DE BORMAN : Angélique n’a pas su imiter sa fille. Les prestigieuses installations du Léopold à Bruxelles accueillaient les finales du championnat Wallonie/Bruxelles. Jean Dauge ayant décidé de prendre sa retraite comme juge-arbitre du championnat Wallonie/Bruxelles et de la coupe de Borman, c’est un autre (ancien) régional qui a repris la barre dans les installations du Léopold Club à Uccle. Marc FION du journal l'Avenir.

Rumillien de naissance, Nicolas Hautem a été longtemps affilié au Kain TC avant de migrer dans la région de Charleroi. Membre du comité régional du Hainaut, Nicolas assure la gestion du site internet de la province, de sa page Pagebook et s’occupe des arbitres avec Roland Morelli et Nicole Lallemand. Il régentait également ce championnat francophone ouvert, rappelons-le, aux joueurs ayant accédé à leurs finales provinciales.
Succès de Julian
Au niveau de la compétition, chez les messieurs, on s’attendait à un succès vallois dans la catégorie reine. Mais, multirécidiviste, Stefan Wauters n’a pu rééditer ses précédents succès. Blessé, il a été contraint à l’abandon au début des quarts.
En Messieurs II, par contre, le Kainois Julian Denys a remporté un probant et facile succès.
On signalera également le beau parcours en Messieurs 35 II du pensionnaire du RTC Tournaisien Grégoire Huvenne qui, en finale, a perdu le premier set 6-1 avant de trouver ses marques et d’en terminer 7-5. Belle demi-finale également pour Théo Liagre en Jeunes gens -15 I.
Un titre en plus pour Émeline
Rayon dames, en I, c’est Klaartje Liebens (Vautour) qui a remporté le titre après avoir dû recourir au tie-break dans le premier set.
En Dames 45, Séverine Bortoluzzi a porté haut les couleurs du «petit» club de Péruwelz/Bonsecours. Battue en premier set, elle est allée jusqu’au bout du bout dans le troisième pour gagner au super-tie-break.
L’«attraction» se situait en Jeunes filles 15 I et en Dames 35 où la fille et la maman pouvaient prétendre au sacre dans la même journée.
Émeline a montré la voie royale un peu après midi en se livrant à un combat épique. La B-15.2 de Bas-Warneton était opposée à la B-4/6 arlonnaise Lucie Rabiot. Et on a frappé les balles jusqu’à les user pour en finir avec un tie-break dans la première manche et un super-tie-break dans la deuxième. «Émeline a mieux abordé les fins de sets, expliquait Alex, son basketteur de papa. Elle a ciblé les points importants, fait preuve de plus de maturité et d’application.» Quant à l’intéressée, elle évoquait «un match un peu dur. Je suis un peu fatiguée suite aux efforts fournis ces derniers temps.» Son adversaire, Émeline la connaissait pour s’entraîner régulièrement en sa compagnie: «C’est une fille qui tape fort…» C’est le premier titre francophone qui vient orner le palmarès de la Bas-Mountche de quinze ans qui a déjà remporté deux championnats flamands et trois championnats de Belgique. À noter qu’Émeline est aussi désormais nantie de vingt points à l’ITF juniores suite à des compétitions disputées en Égypte et en Allemagne, notamment.Et, sur le coup de 15 h, c’est la maman, Angélique Paluzzano, qui montait sur le terrain pour tenter de faire aussi bien que sa fille Émeline. C’était face à Gaëlle Tator du Club Justine Henin, une fille qui a disputé une finale de championnat de Belgique contre Kim Clijsters en… 1998 et a figuré au classement WTA avant de mettre sa carrière entre parenthèses. «C’était trop fort, confessait Angélique à sa sortie de terrain. J’ai pris le premier jeu, ce qui était déjà pas mal, puis elle a déroulé. Il n’y a pas de “si” qui vaille aujourd’hui. J’avais déjà atteint mon objectif en arrivant en finale et je suis évidemment bien plus heureuse de célébrer la victoire de ma fille que l’inverse.»
À quelques heures de différence, sur le même lieu, mère et fille ont jouté pour un titre francophone.

2017_07_25 COMINES-WARNETON : Un Te Deum qui rassemble, cette année, la célébration patriotique liée au 21 juillet s’est centrée sur Warneton. Le Te Deum a eu lieu en l’église de Warneton, dans un office concélébré par les abbés André Cardinael et Jean Demay. Merci à Marie-France PHILIPPO.

Ensuite, la délégation s’est rendue auprès du monument aux morts pour divers dépôts de gerbes. La bourgmestre Marie-Ève Desbuquoit a pris la parole au sein du musée de la brasserie où elle a rappelé l’importance d’une Belgique unie en ces temps troublés. François Maekelberg, président des associations patriotiques, s’est remémoré dans quelles conditions les Belges ont vécu le 21 juillet 1917.
La délégation s’est rendue auprès du monument aux morts pour un dépôt de gerbes.

2017_07_24 BAS-WARNETON Brevet cyclo : 512 participants, dimanche, comme le veut la tradition à l’occasion de la ducasse, le club cyclotouriste «Les Amis de la Route de Bas-Warneton» a organisé son brevet annuel. Merci à Marie-France PHILIPPO.

Dimanche, comme le veut la tradition à l’occasion de la ducasse, le club cyclotouriste «Les Amis de la Route de Bas-Warneton» a organisé son brevet annuel.
Au choix, des distances de 12, 20, 35, 65 ou 95 km concoctées par le club qui compte encore une vingtaine de membres, étaient proposés aux participants.
Résultat des courses: 512 participants; ce qui réjouit le président Jacques Van Achter.
«Nous proposons des circuits agréables et originaux où les cyclos découvrent ou redécouvrent la région. Toutefois, le plus important, c’est le plaisir de faire du vélo. On ne cherche pas la performance, juste le goût de la convivialité».
Le président Jacques Van Achter entouré de quelques fidèles membres du club.

2017_07_23 PLOEGSTEERT : Le périple caritatif des Rollers s’achève à Plugstreet, des personnes à mobilité réduite ont effectué un parcours sur les traces des soldats de 14-18. Pour un dépassement de soi et des frontières. Marie-France PHILIPPO du journal l’Avenir.

Pour la quatrième fois, le projet «Rollend door Vlaanderen» a permis à cinq personnes à mobilité réduite de parcourir les routes à des fins caritatives. Toutes proviennent de l’institut Dominiek Savio, à Hooglede.
Cette fois, le projet a dépassé les frontières puisqu’ils ont roulé sur les routes de France et de Wallonie. Du 7 au 17 juillet, ils ont parcouru en sept étapes une distance de 75 km entre Hooglede et Ploegsteert.
Le projet caritatif vient aussi en aide à l’association Talentri qui soutient deux projets: Art From Specials sur le développement de talents de personnes handicapées sur le sol belge et Sethare Sa Dineo (Afrique du Sud) relatif au développement de talents d’enfants pauvres et orphelins en Afrique du Sud.
Lundi après-midi, afin de leur faire passer dignement la ligne d’arrivée de leur périple, un comité d’accueil était venu les encourager devant le centre d’interprétation Plugstreet 14-18. Des membres du Cyclo Club de Warneton, de l’Élan Ploegsteertois et les enfants d’Handiplaine les ont chaleureusement applaudis; certains ayant parcouru le dernier kilomètre en leur compagnie.
«Soyez fiers d’avoir relevé le défi, leur a assuré la bourgmestre. Vous avez repoussé les limites et les frontières. Chacun peut, à sa manière, rendre hommage aux soldats. Vous vous êtes surpassé sur le plan humain et sportif!»
Les participants ont ensuite reçu une médaille et un petit colis d’accueil avant un goûter partagé par tous.
Bien entourées par des bénévoles, les personnes à mobilité réduite ont parcouru 75 kilomètres sur la ligne de front.

samedi 22 juillet 2017

2017_07_22 BAS-WARNETON : Un couple bas-mountche à l’honneur, pour sa deuxième ducasse, le nouveau comité poursuit la tradition qui veut que l’on mette en évidence un Bas-mountche (un habitant de Bas-Warneton).Edouard DEBELDER du journal l’Avenir.

En 2016, lors du changement de comité, il était naturel d’avoir mis à l’honneur Michel Gobeyn, l’ancien président.
Cette année, dans la foulée, la reconnaissance du Bas-mountche a été octroyée à André Gobeyn et à son épouse à Yolande Barroo.
Ce couple de jeunes septuagénaires, originaire de Bas-Warneton, est marié depuis 46 ans. Et depuis ses 13 ans, André fait partie du comité des fêtes du village, notamment en compagnie de son frère Michel. Il est aussi connu comme enseignant et directeur retraité à l’athénée, homme politique communal et provincial, jardinier à la Ligue du Coin de Terre, comédien et metteur en scène de la troupe théâtrale Arc-en-ciel, collectionneur de timbres et de cartes postales, etc.; bref, notre homme ne s’ennuie pas…
«Pas pour les récompenses!»
«J’ai été surpris par cette mise à l’honneur, ajoute André. Mon but dans le comité était d’aider et d’animer. Jamais, je n’aurais voulu y travailler dans l’objectif d’avoir une quelconque récompense.
Mon souvenir le plus marquant est lors de la première braderie dans les années 90, nous avions croisé les premiers brocanteurs alors que nous terminions de mettre la salle en ordre suite au vendredi soir. Nous n’avons pas dormi! Nous laissons l’initiative au nouveau comité qui est volontaire et qui n’hésite pas à demander des conseils».
Son épouse Yolande a travaillé de nombreuses années à la maison de repos «La Châtellenie» à Warneton et a suivi son époux dans ses divers engagements.
André Gobeyn et son épouse Yolande en compagnie du nouveau président, Frédéric Plamont.

vendredi 21 juillet 2017

2017_07_21 LE BIZET : Vendredi 21 après-midi, une moissonneuse s’est enflammée dans un champ. L’incident n’a fait aucun blessé heureusement. Infos Marie-France PHILIPPO, photos Philippe LAMOTE.

Vendredi 21 juillet, peu avant 14 heures, un incendie s’est déclaré sur un champ de blé longeant la Drève des Rabecques. Au volant de sa moissonneuse-batteuse, la famille Nuytten, de la rue de la Munque, était occupée à battre le blé quand le feu a pris dans la machine, au niveau de la zone de battage.
Le chauffeur, qui n’a pas été blessé, a réussi à évacuer du champ sa machine en feu. Toutefois, des morceaux enflammés se sont répandus sur le sol et le feu s’est propagé à grande vitesse, vu la sécheresse ambiante. Sur la parcelle, tout a été détruit: la paille pour la partie moissonnée et la plante complète pour ce qui restait à faire.
Les pompiers, dirigés par le capitaine Jimmy Lahousse, sont intervenus pour limiter la propagation, notamment sur les villas du chemin de la Blanche et le bois qui jouxte la parcelle.








Des morceaux de paille brûlée dans ma pelouse.
Et même sur le paillasson dans l'entrée.

2017_07_20 Décès deMadame Jeanne Leterme épouse de Jules Glorieux née à Warneton le 6 février 1929 et décédée à Comines le 19 juillet 2017, réconfortée du sacrement des malades et entourée de l’affection de toute sa famille. Ancienne présidente de l’U.P.A.F. Nous présentons nos sincères condoléances à son époux, ses enfants, petits-enfants et à toute la famille ainsi qu’à ses amis.

La célébration des funérailles aura lieu le mercredi 26 juillet 2017 à 10 h. 00 en l’église Saints-Pierre et Paul de Warneton, suivie de l’inhumation dans le caveau de famille au cimetière dudit lieu.
Réunion à l’église à 9 heures 45, l’offrande tiendra lieu de condoléances.
Dans l’attente des funérailles, Jeanne repose au funérarium, place de l’Abbaye à Warneton. Un recueil de condoléances est mis à votre disposition jeudi, samedi et lundi de 15 à 17 heures. Fermé le vendredi 21 et le dimanche 23 juillet.
Vous pouvez déposer vos condoléances sur : http://www.defunt.be/index.php?pageid=130&action=details&id=32941


jeudi 20 juillet 2017

2017_07_20 Retour sur la fin de l'année scolaire à l'Institut Saint-Henri Le Bizet-Ploegsteert. Le lundi 26 juin, remise des CEB aux élèves de 6e année. Mardi 27 juin, remise du diplôme "symbolique" pour les 3e mat. du Bizet - témoin de leur passage vers la section primaire. Merci à Jean-Pierre DERYCKE.





2017_07_20 COMINES : Collège de la Lys, implantation St-Joseph, les élèves des terminales du Collège de la Lys, implantation Saint-Joseph, ont été récompensés de leurs efforts. Journal l’Avenir.

Par manque de place et vu leur nombre important, seuls les diplômés du technique sont ici mentionnés.
Pour les élèves du professionnel et du CEFA, se référer au Facebook «Collège de la Lys».
6e Technique électricien automaticien
C.E.S.S. et qualification: Morgan Barbet; Andy Cornillie; Jason Demaret; Gaëtan Grego et Louis Pourbaix.
C.E.S.S.: Guillaume Leroy.
Prix de qualification: Louis Pourbaix.
6e T. Hôtelier
C.E.S.S. et qualification: Clarisse Bagatto; Raphaël Bergamelli; Antoine Deconinck; Enola Roye et Jordan Selosse.
Qualification: Dimitri Gradel et Mpon Azintchem Fabrice.
Prix de qualif: Enola Roye.
6e T. informatique
C.E.S.S. et qualification: Louys Boudry; Hugo Pareyn et Benoît Vandermeersch.
7e T. Maintenance
Certificat et qualification: Marick Biokou; Pierre Dely; Valentin Heeman; Yohan Lucas et François Rosseel.
Prix de qualification: Marick Biokou.
Quelques-uns des élèves diplômés en juin à l’implantation St Joseph du Collège de la Lys.

2017_07_20 COMINES : Une rencontre à l’étang de Dikkebus, cette rencontre a signifié le début d’une belle histoire d’amour: Bernard Dubois et Monique Denudt ont célébré leurs noces d’or. Marie-France PHILIPPO du journal l’Avenir.

Bernard Dubois et Monique Denudt ont célébré leurs noces d’or. Le jubilaire est né à Comines, le 22 juillet 1941. Après une licence en Sciences religieuses, il devient enseignant à Saint-Joseph et à l’Institut Notre-Dame. Il termine sa carrière comme sous-directeur de l’école technique.
Son épouse est née à Warneton, dans le quartier du Gheer, le 1er avril 1938. Institutrice, elle a pratiqué son art à l’école des filles de Warneton et au Godshuis (Comines).
Le coup de foudre date du 30 mai 1966, un lundi de Pentecôte, à l’étang de Dikkebus. Le hasard les fit se rencontrer et Cupidon a fait le reste. La suite: un mariage le 22 juillet 1967, à Warneton.
Le foyer accueille trois garçons: Xavier, Pierre et Étienne, qui lui donne ensuite huit petits-enfants.
Retraité actif, le jubilaire multiplie les activités associatives: aide à la paroisse, présidence du conseil d’administration du «Village», membre du pouvoir organisateur du collège de la Lys, etc.
Domiciliés dans le Grand Chemin de Messines, les jubilaires apprécient les voyages de par le monde: Israël, Chine, Russie, Colombie, etc.

2017_07_20 COMINES-WARNETON : Les métiers d’art au cœur d’un stage, une semaine de découverte axée sur le patrimoine de notre région, une expérience inédite encore possible en août. Edouard DEBELDER du journal l’Avenir.

Le patrimoine de nos régions belges et françaises est très riche. Il fait l’objet de semaines de découvertes proposées par le Centre Culturel, l’Office du Tourisme de Comines-Warneton avec le soutien de la Ville et de l’Institut Saint-Henri.
Cette année, ce sont les métiers d’art qui sont à découvrir par deux groupes de 20 jeunes (dès 8 ans). Des visites guidées et des ateliers inédits sont proposés comme le musée de la pierre à Ath, la fonderie à Bruxelles, le village des métiers d’art à Desvres, le Meccano Lab à Calais et les vitraux à Bruay la Buissière. Tous les participants et les accompagnants sont ravis par leurs découvertes patrimoniales.
Notons qu’il reste quelques places pour le stage du 21 au 25 août; inscriptions avant le 20 juillet à la MJC (056 56 15 15).
Départ lors la dernière journée de la semaine du stage axée sur le patrimoine (mais une autre est prévue en août).-

mardi 18 juillet 2017

2017_07_18 COMINES : Chapeau à Serge! La fête se termine par une sympathique réception à laquelle les groupes participants et les bénévoles sont invités. Ceci est peu habituel dans la foulée d’un cortège. Edouard DEBELDER du journal l’Avenir.

Mais, en ce dimanche, ce moment convivial revêtait un caractère exceptionnel. «Cette édition 2017 est la dernière année de Serge Titeca comme coordinateur. Cela fait suite à un investissement de 34 années à l’époque où le bourgmestre Gilbert Deleu a été te chercher pour que tu sois un innovateur dans les fêtes communales en lien avec la rubanerie. Chapeau à toi!» ajoute l’échevin Didier Vandeskelde. Sous le signe de l’émotion, Serge a enchaîné: «Je ne m’attendais pas à une telle mise à l’honneur. Une page va se tourner. Le comité a été fait de fidèles compagnons comme José Valles qui m’accompagne depuis le début. Il est difficile de faire un cortège avec un fil rouge. Jamais, je n’oublierai la Ville, le Comité. Vous êtes gravés dans mon cœur.» Pour prendre la relève, Vincent Delbecque (42 ans) a été choisi.
Serge Titeca (à gauche) passe la main à Vincent Delbecque (à ses côtés)

lundi 17 juillet 2017

2017_07_17 Je souhaite une bonne nuit à tous mes amis (es),content ma santé commence à s'améliorer.


2017_07_17 COMINES : Proclamation au collège de la Lys, après des années d’efforts, ils ont été récompensés par un diplôme. Un moment important dans une vie, qui mérite bien une cérémonie solennelle. Marie-France PHILIPPO.

Fin juin, le collège de la Lys, site Notre-Dame, a proclamé ses terminales.
Sixième générale (latin et économie) et sixième transition sciences appliquées
Mathis Asscherick; Mathis Castelein; Laure-Elise Breyne; Nicolas De Grave; Jason Declercq; Benjamin Decobert; Clara Dehaudt; Manon Demey; Élisabeth Dubois; Émile Dujardin; Augustin Durnez; Elian Gérard; Joas Kayi; Laura Lampole; Noémie Liagre; Mathilde Loridan; Anthony Olivier; Laura Platteau; Nathan Rogge; Vincent Petitberghien et Théo Verslype.
Prix du TFE: Laure-Elise Breyne (latin); Nicolas De Grave et Nathan Rogge (économie); Élisabeth Dubois et Anthony Olivier (sciences appliquées).
Sixième technique de qualification (techniques sociales)
: Alicia Benauwt; Rémi Debailleul; Louis De Jonckheere; Océane Delemer; Laura Delmare; Alicia Derudder; Shirley Desreumaux; Claire Doret; Géraldine Gryson; Jodie Ketels; Clara Laperse; Marine Lesaffre; Mattéo Merlino; Julien Roussel; Coleen Titeca; Noémie Tonneau; Kelly Vancraybeck et Joséphine Vansevenant.
Prix du TFE: Laura Delmare et Jodie Ketels.
Bon vent aux nouveaux diplômés.

2017_07_17 COMINES : Ils ont dansé avant les Marmousets, mercredi dernier, le hall des ports de l’Institut Saint-Henri a accueilli un public autre que scolaire. La Commission Consultative Communale des Aînés de Comines proposait en effet un après-midi récréatif. Edouard DEBELDER.

Près de 250 personnes venues de maisons de repos, d’associations d’aînés ou des individuels ont partagé un goûter, participé à une tombola mais surtout dansé!
L’animation musicale était confiée au quatuor Gipsy’s dont le leader Gery Speybrouck (claviériste et chanteur) est de Warneton.
Cette rencontre annonce traditionnellement la fête des Marmousets et s’inscrit dans la lignée des anciennes fêtes franco-belges.
Grâce aux contacts pris par la commission cominoise avec leurs homologues français, nous avons même retrouvé une table entière de participants venus d’Armentières.
Les membres de la commission des aînés, les bénévoles et… les danseurs.

2017_07_17 COMINES : Comin’Run: 1 200€ contre le cancer, le 1er juillet, Comin’Run rassemblait 820 sportifs dans la bonne humeur. Une partie des bénéfices est reversée à une œuvre caritative.

Cette année, le choix s’est fixé sur la Fondation contre le cancer et, quelques jours après l’événement, un chèque de 1 200€ a été remis à l’une de ses représentantes.
«Par ce don, l’organisation apporte sa pierre à l’édifice et espère que beaucoup d’autres dons suivront dans ce sens pour une cause qui nous touche de près ou de loin. Plus que jamais, luttons contre le cancer et gagnons tous ensemble ce combat.», précise Maxime Ponchaux, initiateur de l’événement.
Les quatre organisateurs: Maxime et Christian Ponchaux, Stéphane Durnez et Christophe Delarue peuvent être fiers du travail accompli.

2017_07_17 COMINES-WARNETON : Les super-héros de «Jeunesse et Santé», tant les animateurs que les participants, tous sont hyper motivés pour organiser et participer aux nombreuses activités des plaines cominoises. Edouard DEBELDEL du journal l’Avenir.

L’école est finie et les parents ne sont pas encore en vacances. Que faire des enfants? Heureusement, il y a les grands-parents, les divers stages et les plaines comme celle de «Jeunesse et santé»! Cent soixante enfants se retrouvent pendant les quatre semaines de juillet au Castel et aux Aubiers Saint-Henri. «C’est un record, précise Adeline Capart, coordinatrice régionale de «Jeunesse et Santé». Il y a 42 enfants de plus que l’an dernier. Ceci est dû au fait nous avons plus d’animateurs. Actuellement, 83 sont en formation. Malgré cela, le groupe des 5 et 6 ans est au maximum».
Avec une moyenne quotidienne d’une centaine d’enfants de 3 à 12 ans, les participants sont répartis en cinq groupes d’âges. De nombreuses activités sont proposées avec un thème hebdomadaire.
Cette semaine, ce sont «les super-héros protègent leur casserole». Pour cela, 17 animateurs sont en place avec deux responsables de plaine. En cette deuxième semaine de juillet, les responsables sont Justine Heyte et Romain Grimmonpré.
«Je suis animatrice depuis 7 ans. Je découvre, pour la première fois, le rôle de chef de plaine, nous précise Justine. Je travaille en binôme avec Romain qui a déjà de l’expérience. Nous devons veiller à la bonne ambiance et à la cohésion du groupe. Nous sommes là aussi pour aider les animateurs. Bien sûr, nous sommes moins disponibles sur le terrain car il y a des tâches administratives. Mais c’est vraiment intéressant comme découverte».
Lors de la venue, des autorités communales, de la représentante de la Mutuelle (Virginie Blieck), des amis de la plaine et de la presse, Christophe Liagre, responsable des bénévoles pour «Jeunesse et Santé», a présenté les diverses activités. Il a également précisé que trois plaines se tiennent aussi à Mouscron. Il a mis en évidence le fait que les animateurs se retrouvent lors de réunions mensuelles, mais aussi à l’occasion d’activités diverses comme Com’in Run, des tournois sportifs et même lors de partenariats pour le Sud (achat de lunettes pour des enfants du Kivu). Pour terminer, Christophe a énuméré les six possibilités de camp pour des enfants valides et moins valides en Belgique, en Hollande, en Espagne, en Bretagne. Tout ceci est réalisable grâce aux 120 animateurs de Mouscron-Comines.
Le groupe des 7, 8 ans et les visiteurs du jour à la plaine.

dimanche 16 juillet 2017

2017_07_16 COMINES-WARNETON : Se référer au passé pour un nouvel élan, très attaché à la richesse historique, Alexandre Lannoo n’a pas hésité longtemps quand il a fallu baptiser ses gîtes. «Le nom du triporteur s’est imposé bien vite, parce que mon arrière-grand-père, Louis Bonte, faisait ses tournées de lait et autres produits en triporteur. Marie-France PHILIPPO.

Sa fille, Marie-Antoinette, a poursuivi cette activité. Dans les années 30, l’emploi du triporteur tiré par un ou deux chiens s’est généralisé. On avait coutume de transporter le lait en bidons; on le vidait dans des seaux à couvercle et l’on y puisait à l’aide d’une pinte la quantité à fournir aux ménagères.»
La nostalgie a émaillé son parcours de rénovateur: «En donnant un nouvel élan à cette ferme, j’ai essayé de me référer au passé. C’est ainsi qu’en ce qui concerne les quatre gîtes, deux d’une chambre et deux de deux chambres, ils ont été baptisés et décorés en fonction de thèmes naturels: la vache Marguerite, la baratte pour le lait qu’on y a produit et transformé, les coquelicots pour la guerre 14-18 et l’émeu, pour un peu d’exotisme.»
À l’intérieur, tout a été pensé dans les moindres détails: «On a essayé de récupérer le maximum de pièces d’origine, comme les escaliers, même si on a dû parfois les déplacer. Tout est fait pour que ce soit fonctionnel, confortable et agréable», résume ce père de deux filles.
En 2016, la capacité d’hébergement touristique de l’entité cominoise s’élevait à 211 places. Les quatre gîtes supplémentaires offrent quelques places de plus qui devraient plaire à un public varié.
Alors que le chantier touche enfin à son but, Alexandre Lannoo entend profiter davantage de sa famille.